samedi 24 mars 2012

Oh les beaux jours !

Les parfums, les couleurs sont extatiques. Elles m'arrachent à ma finitude; elles m'amènent au monde, elles m'amènent le monde. Le mémoire des couleurs, des parfums, réveille l'être que nous avons été, elle nous arrache à l'écoulement de la durée, comme si les mouvement du temps n'avaient pas de prise sur cette dimension métaphysique de notre être...